Les bassins des Aghlabides

Ils se trouvent à l’extérieur des remparts de la médina de Kairouan et se distinguent par leur impressionnante architecture. Ils passent pour être parmi les ouvrages hydrauliques les plus étonnants et les plus sophistiqués de l’histoire du monde musulman. Edifiés au début de la seconde moitié du IXe siècle sous le règne du souverain aghlabide... View Article

Ils se trouvent à l’extérieur des remparts de la médina de Kairouan et se distinguent par leur impressionnante architecture. Ils passent pour être parmi les ouvrages hydrauliques les plus étonnants et les plus sophistiqués de l’histoire du monde musulman.
Edifiés au début de la seconde moitié du IXe siècle sous le règne du souverain aghlabide Aboul Ibrahim, ces bassins étaient au nombre de quinze mais seuls deux d’entre eux, qui sont des édifices monumentaux ainsi que quelques citernes ont pu traverser le temps. Un véritable exploit technique Cet ouvrage, qui couvre une superficie de 11.000m² et dispose d’une contenance totale de 68.800 m3, est composé d’un grand bassin pour l’emmagasinage des eaux, d’un petit bassin pour la décantation ainsi que de deux citernes de puisage.

Les bassins des Aghlabides étaient destinés à l’approvisionnement en eau potable. Ils étaient essentiellement alimentés, au moment des crues, par des affluents de l’oued Marguellil. Grâce à leurs dimensions imposantes mais aussi parce qu’ils allient efficacité du système de distribution et sobriété de l’esthétique, les bassins des Aghlabides captent l’attention de ceux qui visitent la région. Kairouan doit son surnom de « ville des citernes » à cet ouvrage dont l’ingéniosité défie le temps.