Dougga


Même si l’importance d’une ville ne se limite jamais à un seul élément, néanmoins la réputation de la ville de Dougga est surtout assise sur son site archéologique.
Situé dans la délégation de Téboursouk au nord-ouest de la Tunisie, le site de Dougga est considéré comme étant la petite ville romaine la mieux conservée de l’Afrique du Nord, d’où son classement sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. La richesse historique du site de Dougga est si importante que les fouilles effectuées sur place continuent de livrer des secrets, ainsi Puniques, Numides, Romains et Byzantins s’y sont succédés. Il faut savoir que ce site est géographiquement privilégié puisqu’il s’étend sur 70 hectares et est situé sur un plateau dominant une plaine et adossé à la montagne dont l’occupation humaine remonte au moins au milieu du deuxième millénaire avant J.-C. Actuellement, ce sont surtout les vestiges romains qui sont les mieux conservés ; ils sont composés d’édifices publics et d’autres privés comme la villa du trifolium. D’ailleurs comme tout site romain typique, ces vestiges comprennent le forum de la cité, un théâtre d’une capacité de 3500 spectateurs construit en 168 ou 169 et qui est l’un des mieux conservés en Afrique romaine, l’Auditorium, le cirque qui était destiné aux courses de chars, l’Amphithéâtre, les thermes dont celui des Cyclopes, celui des antoniniens ou liciniens, celui d’Aïn Doura et celui de la maison à l’ouest du temple de Tellus, le capitole, les temples comme le temple de Mercure, le temple de la Piété Auguste, le temple de Minerve, le temple des Victoires de Caracalla… En ce qui concerne l’infrastructure, le site de Dougga est doté de deux beaux ensembles de citernes et un aqueduc menant à la cité. Les fouilles du site ont pu aussi mettre à jour plusieurs objets de valeur tels que certaines têtes d’empereurs, des mosaïques des échansons datées du milieu du IIIe siècle, des mosaïques d’Ulysse, de Neptune, des Cyclopes… Ces précieux témoignages sont conservés au Musée national du Bardo. Les visiteurs du site archéologique de Dougga pourront aussi profiter de la beauté des zones avoisinantes, comme la montagne boisée « Jbel Echhid » ou encore celle de « Bou khobza » dont la richesse de la faune et de la flore reste exceptionnelle.

Dougga_theatre