Projection de dix courts-métrages tunisiens à la librairie P. du Libr’Ere

cet événement aura lieu le 25 juillet 2014 22 h 00 min

Dix courts-métrages seront projetés ce vendredi 25 juillet à la librairie P. du Libr’Ere, Ennaser 2.

 

Au programme :

« Peau de Colle » de Kaouther Ben Hnia (Fiction2013/ 23mn):

Amira a cinq ans, vit avec sa mère dans un appartement étriqué de Tunis.
En ce jour de rentrée au Kouttab, la petite Amira cherche désespérément le moyen de grappiller quelques heures de congé de plus. Elle n’a rien trouvé de mieux que la super glue !

« Bobby » de Mehdi Barsaoui (Fiction2013/ 18min):

Une nouvelle rentrée scolaire s’annonce pour Farès, jeune garçon de 8 ans, autorisé pour la première fois à aller seul, comme un grand, à l’école. Sur son chemin, il croise un chien errant. Une belle amitié naît entre les deux jusqu’au jour où Farès décide de ramener le chien avec lui à la maison…

« Boubarnous » De Badi Chouka (Fiction2013/ 16mn):

Entre une femme mal dans sa peau, et la présence étouffante de sa belle-mère qui croit qu’un démon hante ses nuits, Mourad eut un jour une idée pour changer son quotidien…

« Baba Noel » de Walid Mattar (Fiction 2012/ 16mn):

Entre le chantier où il travaille clandestinement et l’appartement qu’il squatte avec d’autres sans-papiers, Foued vit dans la peur d’être arrêté. Jusqu’au jour où on lui propose un travail bien payé, avec l’assurance de rester invisible

« Linge Sale » de Malik Amara (Fiction 2010/ 20mn):

Si Radhi, un quinquagénaire trop posé, silencieux et qui souffre de l’autorité exagérée de son partenaire qui lui en fait voir de toutes les couleurs. Masochiste ? Pas du tout, puisqu’il profitera d’un banal accident «domestique», pour essayer de vaincre son caractère de faible et pour renverser la vapeur.

« Pourquoi moi » de Amine Chiboub (Fiction 2011/ 12mn30):

Le PDG d’une entreprise se fait disputer par sa femme au téléphone.
Impuissant face à cette dernière, il finit par passer sa colère sur son assistant qui, lui, ira se venger sur la secrétaire, qui se défoulera à son tour sur le coursier.
Le coursier, une fois sorti du bureau, propagera à son tour cette mauvaise humeur sur l’ensemble de la ville.

« Loi 76″ de Mohamed Ben Attia (Politique Fiction 2011/ 18mn):

Traité sous forme sous forme documentaire, les témoignages de 4 personnages : Fattouma, Selma, Monsieur Abid et Ahmed, nous font découvrir les répercussions de la nouvelle loi 76 sur leurs vies respectives et réfléchir aux enjeux de demain.

« Tout est bien qui finit bien » de Mohamed Ben Becher (Fiction 2013/ 12mn):

Une bande d’amis discute à propos du mariage… Deux d’entre eux s’y projettent, et y voient leurs illusions et déboires…

Bousculades 9 avril 1938 de Sawssen Saya et Tarak Khalladi (Fiction 2012/ 15mn):

«Bousculades» relate l’histoire d’une maison close d’un vieux quartier de Tunis, où la patronne utilise son «business» pour la libération du pays en récoltant des informations et en cachant les armes de la résistance. Mais un jour, un jeune adolescent, protégé de ces dames, se fait tuer dans la manifestation du 9 avril 1938…

« Le Stade » de Alaeddine Slim (Fiction 2010/ 25mn):

C’est l’histoire d’Ali, un supporter de football qui revient à la ville après la défaite de son équipe. Sur le chemin, il fait la rencontre d’un chien errant. Au fil des heures passées ensemble, Ali finit par traverser un Tunis froid et glacial…

 


Librairie P. du Libr'Ere