Amphithéâtre El Jem

Après ceux de Rome et de Capoue, le grand amphithéâtre de la ville d’El Jem, une petite bourgade du Sahel tunisien, est le troisième du monde antique par ses dimensions. Il est considéré comme le plus grand colisée d’Afrique du Nord, avec la possibilité d’accueillir entre 27.000 et 30.000 spectateurs. L’histoire de cet amphithéâtre romain,... View Article

Après ceux de Rome et de Capoue, le grand amphithéâtre de la ville d’El Jem, une petite bourgade du Sahel tunisien, est le troisième du monde antique par ses dimensions. Il est considéré comme le plus grand colisée d’Afrique du Nord, avec la possibilité d’accueillir entre 27.000 et 30.000 spectateurs.

El-Djem
L’histoire de cet amphithéâtre romain, appelé aussi Colisée de Thysdrus, a suscité beaucoup de débats quant à la date de sa construction et sa fonction. En effet, les spécialistes déclarent qu’il date du premier tiers du IIIe siècle et qu’il faisait office de forteresse au temps des guerres, surtout à l’époque byzantine. Une construction défiant le temps L’amphithéâtre d’El Jem a été construit en grès dunaire et en pierre de taille faute de calcaire dans la région, c’est pour cela que le bâtiment présente cet aspect architectural massif et robuste à travers son arène, ses gradins et ses murs. D’ailleurs, sa destruction s’est faite progressivement au fil des conflits tels que celui de 1695, au temps des beys, au cours duquel une révolution fiscale a eu lieu et des coups de canon ont été tirés sur l’amphithéâtre pour empêcher les populations locales de s’y réfugier. Les pierres abattues ont ensuite été utilisées dans la construction de la ville. Cet édifice abritait différents spectacles très appréciés par le peuple romain. Des mosaïques représentent à merveille des scènes de combat entre des animaux sauvages ou des gladiateurs, un morceau d’histoire qui a contribué à la réputation de ce lieu. Depuis 1979, le site est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, ce qui a permis de lancer d’importants travaux de restauration et de consolidation. Cela a redonné vie au prestige de l’amphithéâtre, ce qui a abouti à la création du Festival international de musique symphonique d’El Jem depuis 1985, un moment féérique au milieu des pierres qui attire chaque année des milliers de visiteurs.

mahdia-tunisieLieux

Jemma, Aphrodisium et Cap Africa, tels étaient les noms anciens de Mahdia